Adresse mail * :

s'inscrire se désinscrire

L’histoire du Domaine de Souviou

Il y a fort longtemps, plus de mille ans sans doute, à voir l’âge de certains oliviers de la propriété, des hommes choisirent de s’installer dans un vallon caché dans les contreforts du Massif de la Sainte Baume.

La végétation y croissait avec bonheur, en particulier la sauge sauvage, en si grande quantité qu’elle donna son nom au vallon : en provençal "Soouvi" signifie sauge.

restanques

Les plus anciens textes manuscrits ayant trait à la propriété datent du 16ème siècle, époque à laquelle la famille Bonnasse s’établit à Souviou.

Au fil des ans furent construites, sur toute la propriété, des "restanques", terrasses maintenues par des murets de pierres sèches. On y planta des oliviers et de la vigne, tandis que les plateaux étaient consacrés au blé et à l’avoine.

Chaque repli de collines fut cultivé. La production d’huile d’olives dépassant de beaucoup les besoins des familles du domaine, le surplus, recherché pour sa qualité, était vendu aux grandes familles marseillaises.

Le vin acquît une si solide réputation que les habitants du Beausset vinrent s’y approvisionner comme ils venaient en été puiser de l’eau lorsqu’elle manquait dans la plaine.

bastide

Au 19ème siècle, la famille Bonnasse, comme presque toutes les familles terriennes aisées de l’époque, s’orienta vers le négoce et la banque. Profitant d’une vigilance relâchée, la nature sauvage reprit vite ses droits.

Danielle Darrieux acheta la propriété mais on raconte qu’elle n’y vint pas souvent. En 1984, Souviou entra dans le patrimoine de la famille Cagnolari qui restaura la bastide dévastée, remit en culture les espaces les plus accessibles et produisit une huile et un vin vite réputés.

En 2001, le Domaine a changé de mains. Ses nouveaux propriétaires ont entrepris de lui donner une plus grande extension. Bientôt 6000 oliviers seront en culture dans les zones jusqu’alors négligées.

oliviers

Actuellement, le Domaine de Souviou compte 51 hectares, en partie consacrés, comme par le passé, à la double culture de la vigne et de l’olivier.La tradition est respectée, de jeunes oliviers vous accueillent dès l’entrée de la propriété, mais les anciens, témoins silencieux du passé, sont entourés du plus grand respect.

puit

La nouvelle équipe, découvrant et restaurant avec enthousiasme les vestiges d’un passé de labeur (aires de battage, four à huile de cade, puits et ruchers anciens) a décidé de les offrir à la curiosité d’un public avide de retrouver ses racines.




souviou

Souviou, aujourd’hui, c’est aussi une très belle bastide provençale à laquelle on accède par une allée bordée de lavandes

Souviou, aujourd’hui, c’est aussi une très belle bastide provençale à laquelle on accède par une allée bordée de lavandes


cave

La cave, en partie creusée dans le rocher, abrite les productions du domaine et la salle de dégustation voûtée, propice à un accueil chaleureux.

Après une visite, vous y dégusterez et choisirez vos vins AOC Bandol, AOC Côtes de Provence et votre huile d'olive vierge extra en toute tranquillité.

Retour à l'histoire